076 561 58 60 contact@atmos.ch

      Le reboutement crânio-viscéral

      Dans un schéma physiologique, la fonction gouverne la structure. Dans un schéma pathologique la structure gouverne la fonction.

      Principe de déblocage

      Sauf en cas de chocs violents ou répétés, les os (ou articulations) n’ont pas de raisons de se bloquer. C’est pourquoi le rebouteur cherchera avant tout les muscles, tendons, ligaments, viscères et fascias en cause.

      Dans le domaine crânio-viscéral, l’excellence du rebouteur réside davantage dans son abord direct et profond des organes internes (le fameux videur de vésicules qui va presser un foie, purger un pancréas, tirer un estomac, remonter un rein…).

      On appelle également toucheur celui qui guéri par le toucher ou l’apposition des mains sur la tête, le coeur, le ventre ou même dans les plaies.

      Les organes internes ou viscères, ne sont pas entassés les uns sur les autres du bassin au diaphragme, mais chacun est contenu dans une membrane (péritoine, plèvre, fascias) et lié aux autres ou au squelette, grâce à un réseau harmonieux de ligaments, de muscles et tendons jusqu’à la gorge et le crâne, en passant par les côtes et la colonne vertébrale.

      En ce qui concerne le traitement craniosacral, les techniques sont utilisées ici pour relancer le système énergétique, activer le souffle de vie et agir sur des problèmes tels que vertiges, acouphènes, migraines, déficit immunitaire, troubles ORL, dépressions, etc.

      Techniques de déblocage

      – Massage des muscles et tendons
      – Etirement et dénouage des viscères ou membranes intra-craniènes.
      – Manipulations, ponçages et frictions des ligaments.

      La capacité thérapeutique dépendrea de la capacité à:

      1. Citer les tissus s’insérant sur les os.
      2. Identifier ces tissus par le toucher pour les tester.
      3. Utiliser les méthodes adéquates pour détendre ces tissus.

      On ne peux pas faire l’impasse sur la connaissance anatomique.

      fr French